top of page

Les pirates vendaient des frites, et photographiaient les CB des clients

Dernière mise à jour : 9 nov. 2023

Des pirates informatiques travaillant dans le domaine de la restauration rapide ont utilisé le système pénitentiaire fédéral pour blanchir de l'argent dérobés à leurs victimes.



Une nouvelle surprenante venue des États-Unis révèle que des individus du domaine de la restauration rapide ont utilisé le système pénitentiaire fédéral pour blanchir de l'argent mal acquis.


À la tête de cette opération se trouvait Christine Vanschoeck, 35 ans, secondée par Prince Arnold, 21 ans, et Darrien Ward, 20 ans. Le trio était employé chez Hardee's, une chaîne de restaurants locale.


Voici comment leur combine a été mise en œuvre : Vanschoeck prenait en photo les cartes bancaires des clients qui réglaient leur commande chez Hardee's. Ces clichés étaient ensuite transmis à ses acolytes qui s'en servaient pour effectuer des achats en ligne, notamment des vêtements. Une partie de cet argent frauduleux était transférée sur les comptes de détenus d'une prison locale.

n échange, ils obtenaient de l'argent "propre", profitant du fait qu'aux États-Unis, les prisonniers peuvent utiliser les fonds de leurs comptes après leur libération.


La découverte de ce réseau a été rendue possible grâce aux réclamations des victimes. En analysant leurs historiques d'achats avant les transactions non autorisées, la police a noté qu'ils avaient tous fréquenté le même restaurant Hardee's dans le Michigan.


Le service veille ZATAZ trouve, très souvent, des photos de cartes bancaires diffusées dans des blackmarket. Des "échantillons" gratuits avec des données volées ! Vous souhaitez savoir si votre carte bancaire est dans les mains de pirates ? Contactez le Service Veille ZATAZ.


A noter que les pirates n'utilisent pas obligatoirement rapidement les données volées. Elles peuvent être stockées, mises en vente via des boutiques, Etc.

213 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page